Les mots pour le dire RDDV Link 2 Link 3 Link 4

La Nouvelle République

Le titre de son exposition est “Chemin(s)?”. Françoise Vallée Tuset embarque le visiteur dans les méandres de son imaginaire, éclatant de couleurs.


Françoise Vallée Tuset peint presque par évidence. L'artiste, qui présente jusqu'au 18 janvier, au château de Tours, une exposition personnelle intitulée « Chemin(s) », a effectivement grandi parmi les œuvres d'art?:
« Ma famille était surtout intéressée par la peinture moderne. »
Tout naturellement, Françoise Vallée Tuset « a voulu se tourner vers des études aux Beaux-Arts ». Finalement, elle suivra des études de droit avant d'étudier la graphologie. « Mais sans jamais trop m'éloigner de la peinture. »

"Faire chanter les pigments?"

Françoise Vallée Tuset qui voulait « posséder les techniques du travail des matières des maîtres anciens », a alors suivi une formation auprès d'un copiste. « Je voulais apprendre comment broyer les pigments, les passer à la meulette, en faire une pâte fine et l'allonger avec un médium à base d'huile. » A force de travail, l'apprentie a beaucoup appris. Et, il y a quinze ans, elle s'est lancée?: « Je savais ce que je voulais faire. Je ne voulais pas faire du figuratif. Ce qui m'intéressait, c'était le travail de la matière, de la lumière et particulièrement de la lumière dans la couleur. Je voulais faire chanter les pigments. »
C'est de cette recherche que sont nées les toiles de l'artiste. Des œuvres qui ont une âme, une atmosphère. Ses toiles aux couleurs éclatantes, à la matière ciselée, montrent et cachent les envies, les émotions de l'artiste.
Tout récemment, Françoise Vallée Tuset a commencé à travailler un bleu, le bleu de Tours si spécifique que l'on trouve sur les vitraux de la cathédrale Saint-Gatien. « Je suis entrée dans la cathédrale, le temps était splendide. J'ai levé les yeux et j'ai vu ce bleu, cette couleur qui explosait. » Cette énergie presque « spirituelle, limpide », l'artiste a voulu la restituer. Travail et recherche sur les pigments, support nouveau. Françoise Vallée Tuset peint alors ce bleu sur des plaques de Plexi, en plusieurs couches?: « C'est une interprétation de ce bleu splendide traité à l'ancienne et travaillé sur des supports modernes. » Plus qu'une simple couleur, ce bleu de Tours pourrait bien devenir la signature de l'artiste.


Presse

Connaissance des arts
La Nouvelle République
Le Figaro
Radio RCF
L'officiel Galeries et musées
L'Eventail